OCÉAN PACIFIQUE

3 Décembre 2004 (San Diego, USA) 

2 Janvier 2005 (Tahiti, France)

.

Campagne BIOCOMPLEXITY (2004-2005) 

à bord du Roger Revelle  

. 

Chef de mission : David M. Nelson (Oregon State University, OSU)

 

(Crédit photos : Paul Tréguer).

La campagne BIOCOMPLEXITY s’est déroulée dans l’océan Pacifique, le long de l’équateur, du 4 décembre 2004 au 2 janvier 2005 à bord du R/V Roger Revelle de la Scripps Institution of Oceanography, SIO (La Jolla, USA). Elle avait pour objectif d’étudier l’impact de l’upwelling équatorial sur la production planctonique et plus particulièrement sur celles des micro-algues siliceuses (diatomées). La mission scientifique comprenait 29 scientifiques dont 3 Français : Charlotte Beucher, docteure de l’Université de Brest, en post-doctorat avec Mark Brzezinski (University of California at Santa Barbara, USA), Rudolph Corvaisier et moi-même (Université de Brest). Initiée au port de San Diego (Californie) elle s’est achevée à Papeete (Tahiti).

 

A noter la présence à bord du Roger Revelle de Caroline Smith, professeur au Lycée Français de San Francisco. Elle fera, tout au long de la campagne, le lien par communication satellite, avec ses lycéens. En mai 2006, avec ses élèves, elle visitera Brest et le Finistère (lire « Golden Gate » dans « Dans les pas de deux géants » publié en 2020 chez Librinova).

Pendant que nous étions à bord du Roger Revelle, peu après Noël, le 26 décembre 2004, un tsumani dévasta Banda Aceh (Indonésiée), provoquant le décès de 230 000 personnes. Il fut déclenché par un puissant tremblement de terre (magnitude 9,2 dans l’échelle de Richter). Son épicentre se situait à la frontière des plaques tectoniques eurasienne et indo-australienne, au large de l'île indonésienne de Sumatra. Son impact se fit sentir dans l’océan Pacifique et jusque dans l’océan Antarctique. 

A tous celles et ceux qui souhaitent entrer de plein pied dans cette aventure océanographique dans l’océan Pacifique, il est conseillé de lire ou relire « Solitudes équatoriales » dans « Le journal d’un océanographe – sur le rebord du monde », publié en 2018 chez Elytis.

1_11-modis_9km_chlo_354_356 (2).tif

Trajet du Roger Revelle dans le Pacifique Est Equatorial, de 110° à 140° Ouest, superposé à une image satellitaire MODIS donnant la distribution de la chlorophylle à la surface de l’océan (l’équateur est une zone riche en phytoplancton comme l’indique les zones jaune et orange) ; route vers les Tuamotou ; approches de Papeete, Tahiti, France.

Montage BIOCOMPLEXITY-2.jpg

Arrivée à San Diego (USA), pont vers la presqu’île de Coronado ; le navire océanographique Roger Revelle (de l’Institut d'océanographie SCRIPPS situé à La Jolla, Californie) dans le port de San Diego (crédits : Paul Tréguer).

le Roger Revelle dans le port de San Diego, Californie (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-3.jpg

3 décembre 2004 : Appareillage du Roger Revelle ; le sous-marin jaune, devant les installations de la SCRIPPS (Institut océanographique) (crédits : Paul Tréguer).

Ravitaillement du Roger Revelle en carburant ; à noter la mise en place d’un barrage antipollution (crédits : Paul Tréguer).

Route vers l’équateur, vols d’exocet (Exocoetidae, poisson volant) (crédit : auteur inconnu); exercice d’évacuation à bord du Roger Revelle, au premier plan David M. Nelson (OSU) et Charlotte Beucher (University of Santa Barbara) (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-4.jpg
Montage BIOCOMPLEXITY-4.jpg

Préparation d’une rosette de bouteilles ultra-propres de type Go-Flo : Fei Chai (University of Maine) et Chris Measures (University of Hawaii) ; treuil du câble de téflon pour la mise à l’eau des bouteilles ultra-propres, à gauche : Julie Arrington (Oregon State University).

CTD et rosette de bouteilles Niskin ; mise à l’eau de la rosette (crédits : Paul Tréguer).

Echantillonnage d’eau de mer à l’arrivée d’une rosette de bouteilles Niskin ; Rudolph Corvaisier (Université de Brest) (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-5.jpg

Mise à l’eau de la rosette de prélèvement ; Paul Tréguer (Université de Brest) (crédits : Paul Tréguer).

Dick Dugdale (San Francisco State University) ; Charlotte Beucher (University of Santa Barbara) (crédits : Paul Tréguer).

Mark Brzezinski (University of California at Santa Barbara UCSB) et Mark Desmarest (UCSB) en opération ((crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-6.jpg

Filet à phytoplancton ; Mike Landry (University of California at San Diego) (crédits : Paul Tréguer).

Fei Chai (University of Maine) portant une bouteille Goflo; bacs d’incubation pour la mesure de la production primaire et de la production de silice biogénique (crédits : Paul Tréguer).

étudiants de l’Université Flottante avec certains des formateurs : Jean Francheteau (Brest), Yvon Balut (IFRTP), et Jean-Pierre Peypouquet (Bordeaux) (Crédit : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-7.jpg

Mesure du CO2 dissous dans l’eau de mer de surface ; en route dans l’océan Pacifique (crédits : Paul Tréguer).

Les bouées océanographiques mouillées à l’équateur suivent la fluctuation El Nino – La Nina, elles constituent autant de micro-oasis autour desquels croît le plancton et donc le poisson ; c’est idéal pour une partie de pêche insolite…(crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-8.jpg

Belle pêche Peter Stutton ! (crédits : Paul Tréguer).

Remontée de la CTD rossette au soleil couchant (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-9.jpg

Le Pacifique sous la lune ; Mike Landry (UCSD) au travail (crédits : Paul Tréguer).

Noël à bord, de gauche à droite : Julie Arrington (Oregon State University, Caroline Smith (Lycée français de San Francisco), Mark Desmarests, UCSB) ; Ben Twining (University of South Carolina) et  Paul Tréguer (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-10.jpg

Barney Balch (Bigelow Laboratory of Ocean Science, BLOS), mesure du carbone inorganique dissous (crédits : Paul Tréguer).

Le « passage de la ligne », le roi Neptune (Dick Dugdale) et ses assistants ; les instructions.

Montage BIOCOMPLEXITY-11.jpg

Route vers les Tuamotou ; approches de Tahiti.

Drôles de mixtures à avaler ; Rudolph Corvaisier (Université de Brest) sort sain et sauf de la salle de tortures (crédits : Paul Tréguer).

Montage BIOCOMPLEXITY-12.jpg

Les scientifiques participants à BIOCOMPLEXITY (crédits : Paul Tréguer).

Composition de la mission scientifique (29 personnes) :

Chef de mission : David M. Nelson

Oregon State University)

Rudolph Corvoisier, Paul Tréguer

Université de Brest 

Mark Brzezinski, Charlotte Beucher, Mark Desmarest

University of California at Santa Barbara 

Chris Measures 

University d’Hawaî 

Mike Landry

University of California at San Diego 

Barney Balch

Bigelow Laboratory for Ocean Sciences 

Benjamin S. Twining, Peter Sutton

University of South Carolina 

Caroline Smith

Lycée Français de San Francisco