MAROC

CHRONIQUE MAROCAINE

JEUDI 20 AVRIL 2018

Perspective. Cinq heures et demi : l’appel du muezzin me sort d’un sommeil peuplé de souvenirs de campagnes au large d’Agadir(1).

A l’université, une courte session où le programme Erasmus+ soutenu par la Commission Européenne, fait le point sur son ambition et sur la mise en place d’un master pour l’aménagement intégré de la zone côtière, dans une perspective de développement durable. Il est déjà l’heure de faire route vers Rabat-Salé. Maryam, spécialiste d’aquaculture, me conduit à travers la forêt de Mamounia, patrimoine mondial. Son mari est une personnalité nationale et la marque distinctive de son automobile est bien utile pour franchir sans encombre les contrôles de police, nombreux sur la route de l’aéroport.

  1. Paul Tréguer. Journal d’un océanographe. ELYTIS, 2018