Matthew Alexander Hanson (1866 - 1955)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Matthew_Henson

Le vainqueur du pôle Nord

6 Avril 1909

L’air vif gèle sa respiration, accumulant des stalactites autour de sa moustache. A quarante-trois ans, Matthew (« Mat ») Alexander Hanson est en pleine possessions de ses moyens. Sous un ciel gris, sans horizon, il marche allègrement dans une neige fraîche de quelques heures, qui rend plus souple le franchissement des hummocks et la poursuite d’un long et dur chemin vers le pôle. Il jette un œil derrière lui. Allongé sur le traîneau, Robert Edwin Peary, chef de l’expédition n’en peut visiblement plus. Ce dernier ordonne aux chiens d’arrêter. Les inuits Ooqueah, Ootah, Egingwah, et Seegloo accourent à ses ordres. Avec leur aide il se relève, fait le point, et estime qu’ils sont parvenus à 89°57’N1.

-On y est presque, dit-il à Hanson, mais je suis au bout du rouleau. Va devant !

 

Serrant contre lui la bannière étoilée, Mat poursuit pendant quelques miles à travers une glace chaotique. Quand il estime avoir atteint le but de l’expédition, il pose son sac à dos et, calmement, de son piolet il se met à tailler la neige durcie, pour constituer un amoncellement de blocs, au sommet duquel il plante le drapeau des Etats-Unis d’Amérique.

Mat a conscience de l’importance de l’événement. Lui, noir américain, est donc parvenu le premier au pôle Nord. Incroyable !

 

Les autres hommes se regroupent et laisser exploser leur joie. Les chiens, sensibles à l’agitation des hommes, se mettent à hurler. Quand le calme revient Peary, toujours allongé sur le traîneau prend la photo historique des conquérants du pôle, sur laquelle il ne figure donc pas. Henson, qui de sa haute stature domine le groupe, se revoit 31 ans en arrière sur le pont du trois mats Katie Hines, sur lequel sa vie a basculé. C'est là que Captain Chids l’avait pris sous son aile, et au cours de ses pérégrinations avec lui, il avait parcouru le monde. Il avait fini par rencontrer le Commander Peary -il recherchait un assistant pour une expédition au Nicaragua- avant de vivre avec lui vingt ans d’aventures polaires. Qui aurait pu croire qu’un descendant d’esclave, un « nègre » du Maryland, le laveur de vaisselle du « Janey’s Home – cooked meals cafe », allait devenir un héros national ?

 

Héros ? Il se dit qu’il allait un peu vite en besogne et que les honneurs de la conquête du pôle Nord risquaient de revenir au seul chef blanc de l’expédition2. Pourtant, sans Hanson, Peary aurait été bien en peine de parvenir au but ultime, au terme de sa huitième tentative…

 

Mat, dans leur langue qu'il manie à merveille, remercie les quatre Inuits pour leur contribution à cette superbe aventure. Furtivement lui apparaît la douce silhouette d’Akatingwah, dont le corps souple recèle tant de plaisirs. Il lui doit de ne pas avoir cédé au désespoir qui saisit les « hommes blancs » pendant cette interminable nuit polaire, quand l’univers des êtres se restreint à celui des igloos. Pendant le précèdent hivernage elle lui a donné un fils, Anauakaq. Les reverra-t-il sur le chemin du retour ?

 

Tout en repliant la bannière du pays phare du Nouveau Monde, Mat lève les yeux au ciel qui vient de se parer d'un tourbillon d'azur. Fasciné, il se prend à rêver au jour où les immigrants blancs, dépassant décidément leur histoire raciste, éliront à la tête des Etats-Unis un président noir…

 

1L’estimation de Peary était optimiste. Il est aujourd’hui prouvé que ni son expédition ni celle de Cook ne parvinrent effectivement au pôle géographique septentrional.

2Le pressentiment d’Henson était juste. Au retour de l’expédition, seul Peary fut honoré et devient amiral. Il faudra attendre 1944 pour que le Congrès remette à Henson une copie de la médaille d’argent délivrée à Peary. Il sera honoré par la suite par les présidents Truman et Einsenhower, avant son décès en 1955. Mat et sa femme Lucy sont enterrés au cimetière national d’Arlington. Un navire du Service Hydrographique des Etats-Unis d'Amérique portera son nom en 1996.

 

Référence :

Henson M.A., 1912. A negro explorer at the North Pole. Hurd and Houghton, New York .