LA PIERRE MAGIQUE

Juin 982

Snäbjörn Galti est  penché sur la figure de proue du knörr dont il vient d'interrompre la course. Ses yeux essaient désespérément de trouer la brume épaisse. Pas un souffle de vent pour chasser les nuées qui stagnent au-dessus d'une mer glacée. Le déplacement d'air créé par le mouvement du navire reste insuffisant pour gonfler l'immense voile à bandes verticales noir et or, qui se met à faseyer sous la vergue de tête. Au pied du mât unique, abritées sous une tente basse, des femmes emmitouflées dans de lourds manteaux de peau, serrent des enfants dans leurs bras, tentant de conserver quelque chaleur, en dépit d'un air arctique qui gèle mains et visages.

 

Une forte houle fait bientôt rouler bord sur bord le lourd navire marchand. L'eau commence à passer par-dessus les clins supérieurs. Il est temps de reprendre l'action. Obéissant à l'injonction de leur chef, sur six bancs de nage, les hommes reprennent en cadence leurs mouvements. A la poupe, à la force de ses bras musclés, Björn oriente une longue rame sur la dame de nage pour amener le lourd navire marchand perpendiculaire aux vagues. Cela fait deux semaines que le knörr a quitté le fjord d'Isjafjördur à la pointe nord-ouest de l'Islande. Les vivres et l'eau commencent à manquer. Galti, sa famille et ses proches, ont profité d'une nuit sans lune pour fuir la colonie.  Au terme d'une soirée un peu trop arrosée d'hydromel, Galti s'est battu et, d'un coup d'épée, a tranché la tête d'Eirik. Il connaît la sanction. Pour un meurtre, le prix à payer est la mort ou le bannissement. Sans attendre la décision du clan il a préféré prendre le large. Björn, son cousin, a fini par le suivre, après avoir beaucoup renâclé. Björn est amoureux de Gudrun, la jeune épouse de Galti et la mise à mort de ce dernier l'aurait bien arrangé...

 

Une fois le fjord perdu de vue, Galti avait mis le cap à l'ouest. Voici quelques lunes seulement, son ami Gunnbjörn Ulfsonn était rentré d'une expédition, à la recherche de nouvelles terres. Enthousiastes, ses hommes et lui racontent qu'ils ont aperçu, loin dans la direction du soleil couchant, un territoire immense, avec de hauts glaciers, au pied desquels poussent de vastes et vertes prairies. Mais, du haut du Valhöll, Odin ne leur avait pas été favorable. Un vent terrible s'était mis à souffler et le navire d'Ulfsonn, poussé par une interminable tempête, s'était retrouvé à portée de rame des havres hospitaliers de l'Islande, à quelques encablures de leur point de départ. Ulfsonn a promis d'y retourner, pour faire du commerce avec les habitants de cette terre inconnue. Car, qui dit terres vertes, dit pâturages pour les bêtes, et donc matière à échanges. Ne perdant pas un mot du récit d'Ulfsonn, Gati s'était dit qu'il y avait là tout ce qu'il fallait pour établir une nouvelle colonie viking!

Le knörr poursuit sa course en aveugle. Quand vient le soir, Björn s'impatiente et, du fond du navire, se met à crier :

- Galti ! Tu ne sais même pas où tu veux aller. Tu n'es qu'un vers de terre!

Le chef de l'expédition se raidit sous l'insulte mais ne répond pas. Il ordonne une halte. Il sait que s'il ne trouve pas rapidement une solution, son équipage deviendra vite incontrôlable. Par chance une faible lueur du Soleil luit à travers les nuées. Vite, Galti sort, d'un gousset pendu à sa ceinture, une pierre transparente. De sa main droite il balaie l'espace vers la lumière diffuse1, jusqu'à ce qu'il capte sur sa main gauche deux tâches jaunes. Le bras droit tendu il se redresse de toute sa taille, regarde à travers la pierre et, lentement, tourne le cristal sur lui-même jusqu'à ce que son œil obtienne deux images d'égale intensité. Il sait que son bras droit lui donne alors la direction du soleil. A cette heure estimée du jour, c'est celle de l'ouest.

-Là, dit-il, la terre est par là!

 

Fasciné par la magie qui se dégage de la gestuelle de Galti, l'équipage réagit immédiatement et le massif knörr se remet en mouvement. Dans les dernières lueurs du soir il atterrit sur une grève de galets. Toutes et tous se précipitent à terre.

 

Une nouvelle aventure peut commencer2...

1.Snäbjörn Galti utilise une "pierre de soleil". Selon Guy Ropars et Albert Le Foch, chercheurs de l'Université de Rennes-1, cette "pierre de soleil", cristal de calcite transparent, serait un "spath d'Islande". Ce cristal a la propriété de "dépolariser" la lumière solaire, c'est-à-dire de la filtrer différemment selon la façon dont on oriente la pierre. En regardant la lumière au travers de ce cristal, on obtient deux "faisceaux" différents : un "ordinaire" (partiellement polarisé, c'est-à-dire orienté dans une direction) et un "dépolarisé". "Lorsque l'on tourne le cristal sur lui-même pour obtenir une position, si les intensités des deux images sont strictement égales, alors le cristal donne directement la direction du soleil".

 

2.La colonie de Snäbjörn Galti s'installe sur la côte est d'une île-continent, qui sera bientôt appelé le "Groenland" (la terre verte). Quelques mois plus tard Galti sera tué par Björn. Il faudra attendre plusieurs années (985 à 988) pour que l'expédition conduite par Eirikr Thorvaldson (dit "Erik le Rouge") établisse plusieurs colonies vikings sur les côtes est et ouest du Groenland. Elles s'y maintiendront 4 siècles.

 

Référence:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Groenland

Navire viking au large du Groënland

par Carl Rasmussen — Bruun Rasmussen, Copenhagen,

28 November 2011, lot 200 via ARCADJA auction results, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26464143

Une pierre du soleil

vikinghttps://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_soleil_(navigation)