Air du temps

REFLEXION SUR L'EVOLUTION DU MONDE

Montage-1.jpg

Carte génerale du Chili ; désert d’Atacama (1) ; Plateau du Very large Telescope (VLT) : équipement MUSE pour observer les étoiles (2).

Montage-2b.jpg

1er janvier 2021

La porte des étoiles

Un autre monde

 

3 février 2003. San Pedro de Atacama. Dans une nuit d’encre les étoiles scintillent de mille feux. Adossé à un mur d’adobe, je tends la main pour les atteindre. Dans nul autre lieu de la planète Terre elles ne m’ont paru aussi proches. Envie de s’arracher à l’attraction terrestre et de suivre le petit robot jaune de Christophe Galfard(3) à la découverte des astres de la Voie Lactée ou, pourquoi pas, de ne pas résister à l’attraction de Proxima du Centaure, la naine rouge, l’étoile la plus proche de la Terre. Espoir d’une seconde vie pour passer de la découverte des océans à celle de l’univers...

Magie d’Atacama

Magie de ce désert chilien à plus de 2000 m d’altitude, si différent de cet immense Sahara que j’ai approché vingt années plus tôt. Un désert aussi aride que les vallées sèches de la Terre Victoria, à portée d’hélicoptère de la base antarctique de McMurdo. Fascination de ces étendues salée riches en lithium et, plus haut en altitude, de ces lagunes hypersalées de Bolivie dont le vert lacustre s’oppose au ton ocre ou violet de montagnes, parfois couronnées par un temple Inca. Emerveillement de ces univers hydrothermaux où s’enroulent autour du visiteur de l’aube des tourbillons d’émanations soufrées témoins d’une activité géothermale à fleur de terre…

Chili, Atacama : Salar de Talar (3950m) ; banquise de sel au lac Tuyajto (4010m) (crédits photo : Danièle Tréguer)

Chili, Atacama : lac Miscanti ; flamants au bord du lac Miscanti (crédits photo : Danièle Tréguer)

Bolivie, Laguna Verde (4700m) : Paul Tréguer et un guide chilien ; vue générale (Crédits photo : Danièle Tréguer)

Chili : geysers hydrothermaux et dépôts de sulfures au Tatio (4300m) (Crédits photo : Danièle et Paul Tréguer)

La porte des étoiles

L’aridité de la zone nord du Chili à la frontière avec le Pérou s’explique en particulier par la condensation de l’humidité atmosphérique sur l’océan en raison des remontées d’eau froide le long du littoral. Ces remontées résultent du courant de dérive créé par l’action conjuguée des alizés et de la force de Coriolis(4). Dans le désert d’Atacama l’air sec est d’une pureté telle que ce désert est aussi favorable à l’observation cosmique que le Dome Concordia du plateau antarctique (3 233 mètres). C’est à 2635m d’altitude qu’est installé l'Observatoire du Cerro Paranal. Il permet l'étude des astres dans les longueurs d'onde allant du visible à l'infrarouge. Le 26 février 2015, une équipe internationale de chercheurs, pilotée par le Centre de recherche en astrophysique de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard-Lyon 1/ENS-Lyon), a utilisé l’instrument MUSE(2) du VLT de l’European Space Organisation (ESO). En seulement 27 heures d’observation les chercheurs en ont sorti la vue tridimensionnelle de l’Univers profond la plus précise jamais publiée jusqu’alors. Mieux que le fameux télescope spatial Hubble. Atacama est devenu la porte de l’Univers…

Acatama, site stratégique pour la transition énergétique ?

Les dépôts salins des lagunes d’Atacama sont particulièrement riches en lithium, un métal alcalin dont nous sommes devenus avides. La demande mondiale pour cet élément, actuellement de 2500 000 tonnes par an, pourrait atteindre un million de tonnes d'ici à 2030.

En effet, les batteries lithium-ion se sont particulièrement développées en électronique (téléphones portables par exemple). Elles sont également utilisées dans les sondes spatiales Galileo prévues pour être actives pendant plus d’une décennie. L’usage de longue durée (une quinzaine d’années) des accumulateurs au lithium de grande puissance (plusieurs centaines de watt par élément) se généralise en aéronautique, dans les véhicules hybrides et électriques, les systèmes de secours, et les navires. Le Chili possède environ 45% des réserves de ce métal au niveau mondial. Il est actuellement le deuxième producteur mondial et ambitionne de prendre le dessus sur l’Australie.

Le désert d’Atacama est-il un site stratégique pour la transition énergétique ? La Chine ne s’y trompe pas et la société géante Tianqi est entrée pour 24% dans le capital de son concurrent chilien SQM. Quoi qu’il en soit, c’est un nouveau challenge pour cette transition énergétique car les conditions actuelles d’exploitation du lithium ne sont guère respectueuses de l’environnement…

(1) https://www.chile-excepcion.com/cartes-chili/cartes-zone-san-pedro-atacama/carte-san-pedro-atacama;

(2) © Eric LE ROUX/ESO/Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS Photothèque

(3) Christophe Galfard. L’univers à portée de main. Editions J’ai Lu, 1995.

(4) Guy Jacques, Paul Tréguer, Herlé Mercier. Océans – évolution des concepts. ISTE Editions, 2020.