OCÉAN ATLANTIQUE

8 mars 1974 (Dakar, Sénégal)

31 mars 1974 (Dakar)

.

Campagne CINECA 5, 1975  

à bord du Capricorne   

. 

Chef de mission : Alain Thiriot (Cnexo)

 

(Crédit photos : Paul Tréguer).

MONTAGE CINECA5-1.jpg

Route du Capricorne en provenance de Dakar et zone d’étude au large du Sahara occidental et de la Mauritanie (au nord du cap Blanc et du banc d’Arguin).

La campagne Cineca 5 a pour objectif l’étude des mécanismes qui contrôlent les écosystèmes de résurgences d’eau profonde (upwelling) dans le système complexe du Sahara Occidental, au nord du Cap Blanc et du banc d’Arguin.

Les résurgences sont engendrées par le système météorologique des alizés (voir Cineca 3 et 4). Ici, le système de résurgences est complexe car, au niveau de 21°N (cap Blanc), converge les eaux centrales nord Atlantique et sud Atlantique. Quand les résurgences sont alimentées par ces dernières les eaux de surfaces sont particulièrement riches en matières nutritives et très fertiles. Toute cette zone est exploitée pour d'abondantes ressources en poissons pélagiques et pendant cette campagne nous avons rencontré de nombreux chalutiers de nationalités diverses (espagnole, japonaise, soviétique…). La campagne Cineca 5 est unique car elle met en œuvre une stratégie multi-navires impliquant (1) le Capricorne (ORSTOM) chargé des reconnaissances des zones actives de résurgences, (2) le Jean Charcot (CNEXO) centré sur les études de processus sur des zones contrastées (zones de résurgence et zone du large), (3) le navire océanographique Atlantis 2 de Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI, USA) et (4) un avion de recherche américain pour la détection aérienne de la couleur de l’océan.

J’embarque à bord du Capricorne pour l’analyse des sels nutritifs. Parti de Dakar (Sénégal) le 8 mars 2014 le navire fait escale à Nouadhibou (Port-Etienne) avant de revenir à Dakar le 31 mars.

A tous celles et ceux qui souhaitent entrer de plein pied dans l’aventure océanographique, il est conseillé de lire ou relire « Le journal d’un océanographe – sur le rebord du monde », publié en 2018 chez Elytis, et plus particulièrement le chapitre « Les chèvres du désert », page 31.

MONTAGE CINECA5-1.jpg

Le Jean Charcot quittant le port de Brest.

La pointe des Capucins (en arrière-plan : Camaret) ; les rochers du Lion.

MONTAGE CINECA5-2.jpg

Vol de Paris à Dakar : escale à Nouadhibou (Sahara occidental) ; survol de la côte atlantique du Sahara.

Le Capricorne dans le port de Dakar.

MONTAGE CINECA5-3.jpg

9 mars 1974 : quittant Dakar (Sénégal) le Capricorne fait route sur Nouadhibou (Sahara Occidental) face aux alizés du nord, le fin navire de 45 mètres de long roule bord sur bord.

A la passerelle du Capricorne, le commandant et Alain Thiriot, chef de mission (au second plan) ; le second (Paugam).

Le chien du bord « Capri » qui a perdu sa compagne « Corne » à Dakar…, en vue du cap Blanc.

MONTAGE CINECA5-4.jpg

En vue de Nouadhibou, le port minéralier (phosphates) ; arrivée du Jean Charcot (en provenance de Brest) et mouillage dans la baie du Lévrier.

Chalutier étranger quittant Nouadhibou ; vue de Nouadhibou.

A Nouadhibou, chèvre se nourrissant de carton… ; marché.

MONTAGE CINECA5-5.jpg

Dans la baie du Lévrier, rencontre avec l’Atlantis 2 de WHOI (à bord : Dick Barber, Dick Dugdale, David M. Nelson,…).

Un avion US lié à l’Atlantis muni de capteurs pour mesurer la couleur de la mer dans la zone de résurgence pour détecter les zones riches en chlorophylle puis il lâche l’enregistrement dans un flotteur ; le flotteur est récupéré par un zodiac piloté par un homme d’équipage qui le transmet au Capricorne.

MONTAGE CINECA5-6.jpg

A bord du Capricorne, scientifiques observant la manœuvre de l’avion US : Pierre Le Corre, Roger Kérouel, Yanik Marty (Brest) ; Alain Sournia (MNHN, Paris).

Port de pêche de Nouadhibou (dont chalutier espagnol) ;

Chalutiers japonais et soviétiques en piteux dans le port de Nouadhibou (Sahara Occidental).

MONTAGE CINECA5-7.jpg

Chalutiers soviétiques dans le port de Nouadhibou (Sahara Occidental).

Phoque moine (Monachus monachus) dans les eaux froides de la résurgence.

MONTAGE CINECA5-8.jpg

Prélèvements nocturnes de zooplancton (filet WP2) la nuit ; mesure de la teneur en chlorophylle de l’eau de mer à l’aide d’un fluorimètre Turner (Jacques Neveux, Banyuls-sur-mer).

Râtelier de bouteilles de prélèvement d’eau de mer ; Analyzers Technicon pour l’analyse automatique des sels nutritifs (le royaume de Pierre Le Corre et Paul Tréguer, Brest).

Retour sur Dakar : île de Gorée. Le Capricorne croise le paquebot France.

MONTAGE CINECA5-9.jpg

Approches de Dakar, au premier une barque de pêcheur autochtone ; chalutier soviétique.

Le remorqueur avec le pilote à bord; le Capricorne quitte Dakar pour Abidjan (Côte d’Ivoire).

A Dakar, enfants sur la plage ; l’attente du retour des pêcheurs pour le marché du poisson.

MONTAGE CINECA5-10.jpg

Dakar : retour des navires de pêches ; retour en France, survol des Pyrénées.

Composition de la mission scientifique à bord du N.O. « Capricorne »

Chef de mission :

Alain Thiriot (CNEXO)

Océanographie physique :

Bruno Voituriez (ORSTOM)

Océanographie chimique :

Pierre Le Corre, Roger Kerouel, Yanic Marty, et Paul Tréguer

(Groupe d’Océanographie Chimique, UBO, Brest)

Océanographie biologique :

Alain Sournia

(MNHN), Jacques Neveux (Banyuls-sur-mer)