Quand tu regarderas le ciel, la nuit,

puisque j'habiterai dans l'une d'elles,

puisque je rirai dans l'une d'elles,

alors ce sera pour toi

comme si riaient toutes les étoiles.

 

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1940

PROLOGUE

Etoile polaire, Croix du Sud. Depuis toujours les pôles nous fascinent. Ils sont les repères de celui qui navigue, où de celui qui voyage. "Ne pas perdre le Nord", mettre le "cap au Sud" sont des expressions familières pour celui qui veut s'orienter dans un monde complexe, ou qui cherche des jours meilleurs.

Pôle Nord, pôle Sud, océan Arctique, océan Antarctique, sont synonymes d'aventures, de combats entre l'homme et la nature. A la fois ils nous repoussent, par l'âpreté de leurs environnements où parfois les explorateurs ont du laisser leur vie. Mais en même temps ils nous attirent, par la beauté de leurs paysages et la magie de leurs univers, quand on ne sait plus où est l'horizon et où sont les limites du ciel, de l'océan ou de la glace.

 

L'idée de ces contes m'est venue quand j'ai commencé à écrire "Trois marins pour un pôle1". Les récits des expéditions d'Amundsen, de Scott et de Shirase, sont bâties à partir de rapports de voyage ou de livres de bord. Ils sont précis et laissent peu de place à la découverte des pôles intérieurs, aux pensées intimes et aux rêves des explorateurs qui, s'ils sont devenus des héros, restent avant tout des hommes.

Ces douze contes, bâtis à partir de faits ou d'événements réels, relatent des étapes clés de la conquête des environnements polaires.

Côté nord, six contes nous introduisent à la découverte du Groenland par les Vikings, à la recherche du passage du nord-est par les Hollandais, à l'expédition au pôle de Nord-américains, au survol du pôle par les Norvégiens, au naufrage d'un célèbre navire français, et à la tragique aventure franco-norvégienne partie au secours d'une expédition italienne.

Côté sud, six autres contes nous font vivre le premier hivernage d'un navire belge, les odyssées croisées de Norvégiens, de Britanniques et de Japonais sur la barrière de Ross et sur le plateau polaire, la première tentative transantarctique, de la mer de Weddell à la mer de Ross, et l'étrange aventure d'un amiral américain.

 

Mais au delà du réel, ces contes nous offrent une voie pour franchir le miroir. Ils nous ouvrent les portes de l'imaginaire, pour entrer dans les rêves des explorateurs polaires. Des rêves qui nous parlent de raisons de vivre, de dépassement, de solidarité entre les hommes, condition de notre survie.

1Tréguer P., 2010. "Trois marins pour un pôle", éditions Quae, 146 p