OCÉAN ANTARCTIQUE

2 janvier 1984 - 8 mars 1984 :

Port des Galets (île de la Réunion)

.

Campagne Antiprod 3 APSARA 2 MD38 

à bord du Marion Dufresne

. 

Chefs de mission : Michel Fiala (CNRS, Banyuls-sur-Mer)

et Michel Fontugne (CEA, Gif-sur-Yvette)

(Crédit photos : Paul Tréguer).

1_Antiprod 3.jpg

Antiprod 3 :

Apsara 2 (1984) dans le secteur Indien de l’océan Austral : trajet du Marion Dufresne et position des stations océanographiques.

ANTIPROD 3

 

Cette campagne est organisée en deux parties (dites « legs »). L’une, conduite par le programme ANTIPROD (chef de mission du leg I: Michel Fiala, Banyuls-sur-mer) dont l’objectif est centré sur la production planctonique du secteur Indien de l'Océan Antarctique, l’autre, dévolue au programme paléoceanographique APSARA (chef de mission du leg 2: Michel Fontugne, Gif-sur-Yvette) et dont la zone de travail concerne également de plateau de Kerguelen séparé du continent antarctique par le passage Princess Elizabeth.

Le 28 janvier, le Marion franchit le cercle polaire antarctique (66° 33′ 48″S) et atteint  66°58’S.

Au cours de cette campagne de plus de deux mois le Marion fait escale aux îles : Amsterdam (28-29 février), Crozet (9 janvier), Kerguelen (13 janvier, 23 janvier, 24 février) et Maurice (5-6 mars) .  

A tous celles et ceux qui souhaitent entrer de plein pied dans l’aventure océanographique, il est conseillé de lire ou relire « Le journal d’un océanographe – sur le rebord du monde », publié en 2018 chez Elytis.

Montage ANTIPROD 3-1.jpg

30-31 janvier 1984 : de Paris à Saint-Denis (La Réunion) survol du fleuve Nil en Haute Egypte, puis du Kenya où pointe (en arrière plan) le Kilimandjaro (5895m) sous la neige.

9 janvier 1984 : le Marion-Dufresne à Crozet : en arrière plan l’île de l’Est

Port-aux-Français ; dans la baie du Morbihan, à 1 heure de marche de Port-aux-Français : cormorans.

Montage ANTIPROD 3-2.jpg

13 janvier 1984,  Kerguelen. A une heure de marche de Port-aux-Français : manchots royaux.

Dans le Grand Sud, icebergs tabulaires en provenance de la mer d’Amery.

28 janvier 1984 : au cercle polaire antarctique : le Marion navigue entre les icebergs .

28 janvier 1894 : le pack-ice au cercle polaire antarctique.

28 janvier 1894 : iceberg tabulaire au cercle polaire antarctique.

Coucher de soleil sur les icebergs.

En plein océan Austral, une chaloupe du Marion à la récupération d’une bouée pour la mesure de la production primaire planctonique ; mise en œuvre d’une bouteille de prélèvement Niskin de 30 litres.

3 février 1984: la mer se creuse mais les prélèvements d’eau de mer continuent : Michel Panouse (Banyuls-sur-Mer) à la bouteille Niskin de 30L ; Jacques Ribier (Paris 7) à la réception des bouteilles de prélèvement.

Montage ANTIPROD 3-5.jpg

Lîle Heard (au premier plan les îlots McDonald) appartient à l’Australie. Recouverte de glaciers l’ïle est dominée par le massif volcanique de Big Ben

(2 745 mètres au pic Mawson), in Jacques et Tréguer, Conquêtes Antarctiques, CNRS Editions (2018).

17 février 1984: l’île Heard dans les nuages, glacier se déversant dans l’océan ; Spit Point à l’extrêmité est de l’île.

Vol de skua ; Jean-Claude Stahl, ornithologue.

23-24 février 1984 : fascinants atterrages de Kerguelen (la baie d’Audierne).

23-24 février 1984 : Port aux Français : station météo ;  cadran solaire armillaire.

25 février 1984 : sous un ciel sombre, héliportage de matériel pour des géologues en baie Larose, au  pied du Mont Ross (Kerguelen).

4 mars 1977 : 4 mars 1977 : Kerguelen, Port-aux-Français; attention aux éléphants de mer !

28-29 février 1984 : en vue de l’île d’Amsterdam, débarquement des scientifiques par la « portière » (chaland), remorquée par une chaloupe du Marion.

29 février 1984 : Amsterdam : Otaries dans des pierres de lave.

29 février 1984 : massif de Phylica arborea, espèce ligneuse réintroduite par les Terres Australes et Antarctiques Françaises. En 1726, le missionnaire hollandais Valentyn de passage à la Nouvelle Amsterdam décrit la présence d’une dense forêt de phylicas, entre 100 et 250 m d'altitude, dense au point d'être quasiment impénétrable. Cette espèce avait pratiquement disparu de l’île dans les années 80s, sous l’effet des incendies d’origine volcanique et de l’extension d’un troupeau de bovins.

Approches de la Réunion, retour de campagne, l’équipe des scientifiques bordelaix (paléoocéanographie) conduite par Jean-Louis Turon (au centre avec un appareil photo).

Approches de La Réunion, retour de la campagne, une partie des participants sur le pont du Marion Dufresne  avec le commandant Cathala.

Campagne Apsara 2 Antoprod 3, MD 38

Equipage (41 personnes)  : Commandant : Bernard Cathala (Rethel) ; Second capitaine : Yves Gourlaouen (Penmarc’h) ; Bosco : Pierre Normant (Plogoff) ; Bosco TAAF : Jean-Yves Le Milliner (île de Sein).

Campagne océanographique : chefs de mission : Michel Fiala (1) Michel Fontugne (2)

Hydrologie : François Sarano, Véronique Simon (3)

Chimie : Pierre Appriou, Guy Bordin, Cuet Pascale, Stéphane Le Jehan, Paul Tréguer (4)

Phytoplancton : Laurent Debas, Michel Fiala, De Billy Gérard, Hoeffner Nicolas, Michel Panouse (2), Jacques Ribier (5)

Zooplancton : Alain Bedo, Marie-Claude Corre, Catherine De La Bigne, Patrick Mayzaud (6)

Paléocéanographie : Marie-Christine Brojean, Michel Fontugne, Alain Vigot (2), Véronique Bandais, Pierre Delment, Pascale Ippolito, Isabelle Leroux, Marie Parra, Isabelle Philipps, Jean-Louis Turon (7)

  1. Laboratoire Arago, Banyuls-sur-mer, (2) CFR, Gif-sur-Yvette, (3) Centre océanologique de Marseille, (4) Université de Bretagne Occidentale, Brest, (5) Université Paris 7, (6) Villefranche-sur-mer, (7) Université Bordeaux 1.

(1)Laboratoire Arago, Banyuls-sur-mer ; (2) Muséum d’Histoire Naturelle ; (3) Université de Brest ; (4) Station marine d’Endoume, Marseille ; (5) Station biologique de Roscoff ; (6) TAAF ; (7) Centre Français de Radioactivité